Chabanals 2021

Historique

Ouverte en 1992 par Bernard Dutertre, et Claude (dont je n’ai pas retrouvé le nom), cette cascade ne se grimpe pas chaque année et le créneau n’est jamais très long. La montagne c’est une histoire de coup de coeur. Quand j’ai vu la cascade pour la première fois (en 2017, après l’ascension de Antoine Rolle, Thomas Auvaro et Thibault Tournier) j’ai immédiatement été attiré par sa beauté. Après avoir raté le coche en 2019, les étoiles s’alignent fin janvier, me permettant d’aller me frotter au mythe local, sur-motivé. Arrivé au pied, l’attraction de départ s’est rapidement mêlée à de l’appréhension car la ligne est logique mais impressionnante ! Chabanals est raide et suffisamment longue pour en faire une belle aventure.

Romane dans la 2ème longueur | © Simon Duverney

Chabanals

Dans la première longueur je me fraye un chemin à travers un méandre de pétales de glace 4+/5. La deuxième longueur coule pas mal mais la cascade étant large on peut facilement l’éviter 5+/6. Le soleil est déjà parti quand on attaque la troisième longueur 5+/6. La cascade est superbe, toutes les longueurs sont raides et variées. Romane qui a découvert la cascade verticale la semaine dernière (premier 5 à Gialorgues) s’en sort très bien. Elle grimpe à son rythme et enchaîne toutes les longueurs !

La dernière longueur est un magnifique cigare qui d’en bas laissait présager une belle bataille. Elle est finalement large et pas si raide que cela, un beau grade 5. Le soleil faisant son œuvre a rendu la glace sorbet, un régal à grimper.

Il y a du monde derrière nous et on décide de ne pas faire de rappel pour ne pas risquer de faire tomber de la glace sur les voisins du dessous: le Pghm de Saint Sauveur sur Tinée (au passage, merci à Simon Duverney pour les photos aux drones !). On prend donc l’option de faire l’intégrale, ce qui nous amène dans un petit canyon encore super sympa à grimper. Une belle cloche à la sortie demande encore de l’attention pour ne pas finir dans la rivière qui coule derrière. En montagne une course se finit à la maison avec une bière à la main. Alors même si les difficultés sont passées on reste concentré jusqu’au bout et on ne se relâche pas !

Pour plus d’infos et photos sur la cascade : http://www.guides06.com/des-guides-sur-la-plus-belle-cascade-de-glace-du-06/